Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:46

 

Les chemins bretons




Les chemins bretons sont des fantaisistes%%%
Qui vont de travers au lieu d'aller droit%%%
Ils seront toujours aimés des artistes%%%
%%%
Pour avoir l'ombrage et l'abri d'un toit%%%
Les chemins bretons font avec les branches%%%
Entre deux talus, un tunnel étroit%%%
%%%
Lorsqu'en les jardins, s'ouvrent les pervenches%%%
Ils sont ausi beaux les chemins bretons%%%
Avec leurs fleurs d'or, avec leurs fleurs blanches%%%
%%%
Les chemins bretons ont des hannetons%%%
Bourdonnant le soir comme des abeilles%%%
Et des chants d'oiseaux dits sur tous les tons%%%
%%%
Comme en se signant l'assurent les vieilles%%%
Les chemins bretons peuplés de lutins%%%
lorsque vient la nuit, sont pleins de merveilles%%%
%%%
Les chemins bretons ne sont pas certains%%%
De bien savoir où le Bon Dieu les mène%%%
Qu'importe ils s'en vont vers de gais lointains%%%
%%%%%%
N'est ce pas ainsi qu'est la vie humaine%%%
 




fin

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:39


La mort et le diable en Cap-Sizun






__++La mort et le diable en Cap-Sizun++__%%%
La Mort et le Diable ont toujours été des sujets de préoccupation dans toutes les régions de France et d'ailleurs. Le Cap-Sizun n'a pas échappé à cette règle et cela a donné lieu à de nombreuse publications dont celles précédemment citées. %%%
Anatole Le Braz s'est intéressé au Cap-Sizun à propos duquel il a écrit, entre autres, "Un voyage à l'Île de Sein". Dans "la légende la mort", le Cap-sizun est cité à plusieurs reprises: collège de Pont-Croix page 13, la peste de Plogoff page 85, l'Île de Sein pages 125, 230, 237, Audierne pages 170, 352, le Cap-Sizun pages 432, 444. Plus près  de nous et d'actualité, le médecin général Roger Moullec de Primelin a bouclé une étude intitulée " Les rites de la vie et de la mort dans le Cap-Sizun au XXème siècle, particulièrement à Primelin". Une partie des textes de cette étude a été publiée à l'initiative  de la fédération départementale des clubs d'aînés ruraux du Finistère dans l'ouvrage "Terre d'embruns. Les aînés ruraux racontent, aux éditions Cheminements, pages 205 à 223. Malheureusement, l'étude complète n'a fait l'objet que d'une diffusion restreinte. J'ai eu la chance d'en être bénéficiaire.%%%
La vie, la mort et les conséquences qui en résultent , ont donc toujours été des évènements rythmés par la religion, et ce de la naissance à la mort et l'au-delà. L'enfer, ainsi que le paradis d'ailleurs, font partie des éventualités, et l'Enfer de Plogoff figure en bonne place dans le texte de Annick Lamézec précitée. Elle signale même que, les jours de grande tempête, on y entend gémir l'âme de trépassés. Quant au diable, tant Anatole Le Braz que Annick Lamézec, ont effectué un recensement des diverses appellations qui le désignent, selon les régions. Cela va de "Satann goz" (le vieux Satan) à "Cornic" (le cornu), en passant par "Tonton Jean Pôl" dans le Cap-Sizun. Cette dernière appellation est surprenante dans la mesure où elle se réfère à deux prénoms des écritures, portés par des apôtres. Dans le Cap-Sizun, le diable serait donc "Tonton Jean Pôl". Il ne fait sans doute pas bon le rencontrer le soir, au coin du bois ou sur une plage déserte où il pourrait signer votre condamnation aux Enfers, dans l'au-delà et pour l'éternité. Par chance, mes parents  m'ont choisi un autre nom de baptême, ce qui m'a  permis de mener  une vie de "petit diable" ou   diablotin peut-être, mais sans être le Diable  en personne avec une majuscule.



((/public/images/.Kanap__3_m.jpg|Exif JPEG        ))

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:32

 

La flotte d'Audierne





++__Préambule__++%%%
Le Cap-Sizun est riche de son histoire. De nombreux acteurs, aujourd'hui disparus, ont oeuvré pour transmettre cette histoire, devenue aujourd'hui une "mémoire". N'ayons pas peur de juger et qualifier ces acteurs en les traitant d'érudits. Parmi eux, plusieurs membres du clergé, naturellement instruits, qui ont bénéficié du soutien de la logistique du diocèse pour imprimer leurs textes, qu'ils ont pu ensuite diffuser par le biais du "réseau" des paroisses, et ce voici bientôt un siècle pour certains. On peut citer comme érudits: le chanoine Pérennès, l'abbé Velly et l'abbé Corentin Parcheminou, liste non exhaustive bien-sûr. La  tâche a été plus ardue pour les laïques qui n'en n'ont que plus de mérite. Citons Daniel Bernard (ancien inspecteur des postes, originaire de Cleden) et Hyacinthe Le Carguet, percepteur à Audierne de 1880 à 1911. J'ai fait référence à ces "érudits", à plusieurs reprises dans mon étude du Cap-Sizun publiée sur mon blog http://konchennou.over-blog.com que l'on peut consulter à ce sujet. (un lien se trouve sur le blog "plijadur" pour accéder directement). Plus près de nous et récemment disparu, Roger Gargadennec qui a fait et publié plusieurs études, et dont malheureusement la riche documentation est aujourd'hui en recherche d'héritage. J'ai déjà cité Roger, auquel j'ai dédié la transcription de "Evel ar C'hap n'eus Bro ebed, il n'y a pas de pays comme le Cap". Je poursuis aujourd'hui en affichant le texte ci-dessous, diffusé par Monsieur Le Carguet sur les bulletins de la société archéologique du Finistère en 1899, et traduit en français par Roger Gargadennec, assorti de commentaires, dans l'ouvrage intitulé "Contes du Cap-Sizun". Remerciements à ces "passeurs de mémoire", grâce auquels la transmission orale est sauvegardée par quelques écrits.%%%%%%
++__Flod Gwaien - La flotte d'Audierne__++%%%
D'après Roger Gargadennec, il faut remonter au temps des missions, très exactement en 1618, lorsque Michel Le Nobletz vint à Audierne pour faire connaître la parole de Dieu. Je cite:%%%
''''"Dès qu'il eut fait le signe de la croix, à son premier sermon, les bourgeois de la ville sortirent en masse de l'église, comme si le diable était à leurs trousses, et il ne resta que des femmes.%%%
Michel Le Nobletz, indigné, prédit que Dieu punirait leur dureté de coeur en les privant de ces richesses qui absorbaient leur affection....%%%''
L'heure était venue où la prédiction que  Michel le Nobletz avait faite du haut de la chaire de Saint Raymond d'Audierne allait s'accomplir......%%%%%%"''
(suite des explications dans les contes du Cap-Sizun. les marins y trouveront le nom bien connu des Audiernais: le plateau de la __Gamelle__ au sud de la plage d'Audierne. Cet évènement a fait l'objet d'une gwerz qui a été chantée le 22 juin 1890 par Pierre Yvenou du village de Pennéac'h en Plogoff).%%%%%%


Da ch'ouel Clemenç, santez Catel......''Entre  la Saint Clément et la Sainte Catherine%%%''
A zistroas ar flod d'oc'h a Vourdel ............''La flotte retourna de Bordeaux''%%%
Da zont da Ben-Marc'h: prest da vervel.......''Pour venir à Penmarch, prête à périr''%%%
Goulou zo adreon, goulou zo araog..........''Feux à l'arrière, feux à l'avant''%%%
Seti nu breman e kreiz ar flod.......''Nous voici maintenant bien à flot''%%%
Ha ni war Pen-Marc'h, aben an aod.....''Et sur Penmarch, droit à la côte''%%%
Pennoz a jug déoc'h e vech kreiz ar flod....''Comment croyez-vous être bien à flot''%%%
A c'hui, war Pen-Marc'h, aben an aod.....''Et vous, sur Penmarch, droit à la côte''%%%
Malloz a raon da Benmarkis.....''Malédiction aux gens de Penmarch''%%%
Goulou en noz en ho ilis.....''Qui ont des feux, la nuit, dans leur église''%%%
Malloz a raon da Sant Demet....''Malédiction à Saint Demet''%%%
D'ar parou fa'so en Drinded....''Aux champs de fèves de la Trinité''%%%
E Plonzéved, er parou fa....''A Plozevet, dans les champs de fèves''%%%
Ma lien flod Gwaien o sec'ha....''Les voiles de la flotte d'Audierne sont à sécher''%%%
Piou gasso kelou da Voaien.....''Qui portera la nouvelle à Audierne''%%%
Kolled ar flod, nemed unan....''Que la flotte est perdue excepté un (navire)''%%%
Unan hanved ar Maout gwenn....''un (navire) appelé le Mouton blanc''%%%
A zalc'haz en avel d'an Dorchen....''Qui tint au vent de La Torche''%%%
Jakès al Liang a ialo di....''Jacques Le Liang ira là-bas''%%%
Ha lako eno kalz a gri....''Et y fera pousser des gémissements''%%%
Kant intanvez deuz a Voaien....''Cent veuves d'Audierne''%%%
A gassaz gant'ho kant lisser ven...''Portèrent avec elles cent draps blancs''%%%
Ach' in a c'houllen neil d'he ben....''Et elles demandaient l'une à l'autre''%%%
Ne peuz ke gwellet ma den ?....''N'avez-vous pas vu mon mari ?''%%%%%%
- Penoz jonj deoc'h meuz gwelled ho ten.....''Comment voulez-vous que j'aie vu votre mari''%%%
Hag eon e tribi gant kranked melen....''Il sert de pâture aux crabes jaunes''%%%
*****%%%






Saint Demet est le Saint Patron de Plozévet. L'histoire en fait le frère de Sainte Edwette.%%%
Sainte Edwette aurait traversé la baie d'Audierne dans une auge de pierre pour atterrir à l'endroit %%%
où se trouve aujourd'hui sa chapelle en Esquibien, près de la pointe de Lervily
( Lire l'histoire des chapelles du Cap sur le blog konchennou).La Torche désigne la pointe de La Torche)

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:23

 

Sylvestrik






Etre chapel Sant-Efflam ha tossen Menez-Bre.....''Entre la chapelle de Saint Efflam et la colline de Menez-Bre''%%%
Zo ur c'hapitenn iaouank o sevel un arme.....''il y a un jeune capitaine qui lève une armée''%%%
Zo ur c'hapitenn iaouank o sevel un arme.....''il y a un jeune capitaine qui lève une armée''%%%
Me 'm euz ur mab Sylvestrick a lavar mont ive.....''J'ai un fils Sylvestrick qui parle d'y aller aussi''%%%

Me'meuz ur mab Sylvestrick ha n'am euz nemet-han.....''J'ai un fils Sylvestre et je n'ai que lui''%%%
N'eus soudard bars ar vanden a gareur evel-t-han.....''Il n'y a pas dans la compagnie de soldat qu'on aime comme lui''%%%
Me am bo ar vadèles da vonet d'hen goulen.....''j'aurai la bonté d'aller le demander''%%%
Gant kalz a dud-a-feson digant hi gabitenn.....''Avec beaucoup de gens honorables, à son capitaine''%%%%%%,
Ar c'hapitenn,p'hen klewas, da zelaou zo chomet.....''Le capitaine quand il entendit, s'arrêta pour écouter''%%%%%%

-Gant-oc'h, denik ansienn, me a zo saouzet !.....''Par vous petit vieillard, je suis étonné''%%%
Fellout d'ach trompla'r roue, ha kaout he zoudarded.....''Vous voulez tromper le roi, et avoir ses soldats''%%%
Touchet hen euz ann ar'hant, d'ann arme renk monet.....''Il a touché l'argent, il faut qu'il aille à l'armée''%%%
%%%
Pa rofac'h d'in pemp kant skoaed, n'ho po ket ann-ez-han.....''Quand vous me donneriez cinq cents écus, vous ne l'auriez pas''%%%
Na euz soudard er vandenn a blij d'in evel-t-han.....''Il n'y a pas de soldat dans la compagnie qui me plaise autant que lui''%%%
Adieu eta Sylvestrick, er giz ur mab prodig !.....''Adieu donc, cher Sylvestre, comme un enfant prodigue''%%%
Ma vijac'h chommet er ger, ni vije pinvidik !.....''Si vous étiez resté à la maison, nous serions riches''%%%%%%
Me'm euz un evnik bihan en kichenn toul ma dor.....''J'ai un petit oiseau auprès du seuil de ma porte''%%%
En un toullik ar voger, me gred eman en gor.....''Dans un petit trou du mur; je crois qu'il couve''%%%
Na te, ma evnik bihan te az euz diouaskel.....''O toi , mon petit oiseau, tu as deux ailes''%%%
A nijfe dreist ar mor braz, oh ia, dreist ar mor pell''.....(voudrais-tu) voler par delà la grande mer; oh oui, par delà la mer, loin''%%%
%%%
A nijfe ewitt-on-me bete penn ann arme''.....(Voudrais-tu) voler pour moi jusqu'à la tête de l'armée''%%%
Da c'houzout hag ema Sylvestrick en buhe.....''Pour savoir si mon cher Sylvestre est en vie''%%%
%%%
Demat d'ac'h-hui , Sylvestrick, demat d'ac'h a larann.....''Bonjour à vous Sylvestrick, je vous souhaite le bonjour''%%%
Ha did, iwe evn bihan, pa'z out deut bet' aman.....''Et à toi aussi petit oiseau, puisque tu es venu jusqu'ici''%%%
Me zo digaset aman gant ho tad dezolet.....''Je suis envoyé ici par votre père désolé''%%%
Hag a lavar, Sylvestrick, ez eo c'hui' zo kiriek.....''Qui dit Sylvestrick, que c'est vous qui en êtes cause  ''%%%
%%%
Diskennet evnik bihan, diskennet war ho taou troad.....''Descendez , petit oiseau, descendez sur vos deux pieds''%%%
Ma skrivinn d'ach ul lizer da gass d'ar ger d'am zad.....''Que je vous écrive une lettre , pour lui porter à la maison''%%%
Ma skrivinn d'ach ul lizer da gass d'ar ger d'ez-han.....''Que je vous écrive une  lettre pour lui porter à la maison (à lui)''%%%
Barz daou-vloas a hirio e vinn arru gant-hant.....''Dans deux ans, à partir d'aujourd'hui, je serai arrivé auprès de lui''%%%
 %%%
Pa oann-me bars ma gwele, ma gwele kousket mad.....''Quand j'étais dans mon lit, dans mon lit bien couché''%%%
Me glewe merc'hed Roudour o kana zon ma mab.....''J'entendais les filles du Roudour qui chantaient la chanson de mon fils''%%%
Pa oa ann tad dezolet ho ober he ganvou.....''Quand le père désolé était à faire ses gémissements''%%%
A oa he vab Sylvestrick'n toul an or o selaou.....''Son fils Sylvestre était à l'écouter, sur le seuil de la porte''%%%
Na sesset, Tad dézolet, sesset-c'hui da oela.....''Cessez père désolé, cessez de pleurer''%%%
Sellet ho mab Sylvestrick a zo arru ama.....''Voyez votre fils qui est de retour''%%%

Fin%%%
__Evit ar vugale, memeustra e galleg.....''pour les enfants, la même chose en français''__%%%
Autrefois, à l'école publique, les enseignants devaient initier leurs élèves au chant et à la musique. Ils disposaient pour les aider et les accompagner d'un "guide-chant", instrument désuet, aujourd'hui disparu ou peu utilisé. La chanson de Sylvestre était un classique du genre.%%%

A Saint-Michel en grève, mon fils s'est engagé%%%
M'en fus au capitaine pour le lui demander%%%
"Bon vieux c'est impossible, c'est mon meilleur soldat%%%
Il a touché la prime, je ne le rendrai pas"%%%

Oiseau de ma muraille, va- t'-en vers mon enfant%%%
Savoir s'il est en vie, s'il est au régiment%%%
"Bonjour Petit Sylvestre, bonjour petit oiseau%%%
Va dire à mon vieux père que je reviens bientôt"%%%
%%%
Le vieux bonhomme pleure, couché dans son grand lit%%%
Au loin les filles chantent, la chanson de son fils%%%
Le soldat sur la porte, l'écoute avec amour%%%
__Ne pleure plus Vieux Père, Sylvestre est de retour__%%%
%%% ++__En hommage à mes vieux maîtres d'école__++







%%%

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:14

La main sanglante

La main sanglante


"Un pêcheur de Goulien, dans le Cap-Sizun, trouva un jour, en mer, le cadavre d'une noyée. Comme il l'amarrait derrière sa barque pour la remorquer à terre, il s'aperçut qu'elle portait au doigt une belle bague d'or. Le malin Esprit lui souffla l'idée de s'emparer de cette bague. Il était seul à bord de son bateau et, par conséquent, assuré de n'être vu de personne. Il saisit donc le bras de la morte, mais la chair du doigt avait gonflé : impossible d'en faire glisser l'anneau.
Alors le pêcheur tira de sa poche son couteau de marin, à lame forte et tranchante, et, pour avoir le bijou, trancha le doigt de la noyée.
Aussitôt - chose étrange - la blessure se mit à saigner comme si le cadavre était encore vivant. Et le sang coulait en telle abondance que tout le sillage de la barque, au loin, en était rouge.
Arrivé à terre, le pêcheur s'empressa d'enfouir le cadavre dans le sable de la grève, sans prévenir ni maire, ni clergé. Puis il gagna son logis, avec la bague. Sa femme l'attendait pour souper. Ils se mirent à table. Tout à coup, la femme ayant tourné par hasard les yeux vers la fenêtre, s'écria :
- Jésus, mon Dieu ! Regarde donc, Jean-Clet, qu'est-ce que cela signifie ?
Il leva la tête, regarda, lui aussi. A la vitre supérieure de la fenêtre était appliquée la paume d'une main verdâtre à laquelle un doigt manquait, et, de la partie mutilée un mince filet de sang descendait, descendait sans fin, le long du verre.
L'homme , qui avait gardé pour lui le secret de son aventure, devint tout pâle.
- Attends, dit-il, je vais voir dehors ce que c'est.
Et il sortit. A l'instant, la main disparut.
- Reviens ! lui cria sa femme... On ne la voit plus.
Il rentra, mais il n'eut pas plus tôt repris sa place à table que de nouveau la main fut visible. La femme dit :
- Sûrement, il y a quelque malheur sur nous !
- Bah ! répondit le pêcheur, nous avons peut-être la berlue, l'un et l'autre. Ne pensons plus à cela, et allons nous coucher.
Il espérait qu'une fois dans leurs couvertures et derrière les volets du lit clos, ils cesseraient de voir... Il se trompait, car, dès qu'il eut soufflé la chandelle et que l'intérieur de la maison fut tout entier dans la nuit, la main apparut en clair sur le noir de la fenêtre : on eût dit qu'elle brillait dans l'ombre, et le sang qui s'en épanchait faisait comme une traînée de feu. Alors, l'homme, épouvanté, se confessa : il dit à sa femme le forfait qu'il avait commis.
- Vous n'avez qu'un parti à prendre, déclara celle-ci : c'est d'aller au plus vite enterrer la bague avec le cadavre. Puis, demain, vous passerez chez le recteur et vous lui commanderez une messe pour%%%
 ''++"une personne inconnue".++''
Ainsi fit le pêcheur. Et la main sanglante ne se montra plus.%%%%%%







++Remarque:++Les conteurs ont parfois donné des variantes de cette histoire. Certains parlent de la bague du prince noyé, volée par une couturière qui voulait changer de vie. La couturière d'Anatole Le Braz se prénommait Môna Paranthoën. Nos conteurs ont de l'imagination, mais laissons à Anatole Le Braz ce qui lui revient ....

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 21:00

 

La fiancée du Timbalier






%%%
Monseigneur le Duc de Bretagne%%%
A pour des combats meurtriers %%%
Convoqué de Nantes à Mortagne%%%
Dans la plaine et sur la montagne%%%
L'arrière-ban de ses guerriers (bis)%%%
2%%%

Ce sont des barons dont les armes %%%
Ornent des forts ceints de fossés%%%
Des preux vieillis dans les alarmes%%%
Des écuyers, des hommes d'armes%%%
Mes soeurs voici les timbaliers (bis)%%%
3%%%
Il est parti pour l'Aquitaine%%%
Comme timbalier et pourtant%%%
On le prend pour un capitaine%%%
Rien qu'à voir sa mine hautaine%%%
Et son pourpoint d'or éclatant%%%
4%%%
Depuis ce jour, l'effroi m'agite%%%
J'ai dit, joignant son sort au mien%%%
Ma Patronne Sainte Brigitte%%%
Pour que jamais il ne le quitte%%%
Surveillez son ange gardien%%%
5%%%
J'ai dit à noter abbé, Messire%%%
Priez bien pour tous nos soldats%%%
Et comme on sait qu'il le désire%%%
J'ai brûlé trois cierges de cire%%%
Sur la châsse de saint Gildas%%%
6%%%
A Notre Dame de Lorette%%%
J'ai promis dans mon noir chagrin%%%
D'attacher sur ma gorgerette%%%
Fermée à la vue indiscrète%%%
Les coquilles du pélerin%%%
7%%%
Il n'a pu par d'amoureux gages%%%
Absent consoler mes foyers%%%
Pour porter les tendres messages%%%
La vassale n'a point de pages%%%
Le vassal n'a point d'écuyer%%%
8%%%
Il doit aujourd'hui revenir de la guerre%%%
Revenir avec Monseigneur%%%
Ce n'est plus un amant vulgaire%%%
Je lève un front baissé naguère%%%
Et mon orgueil est du bonheur%%%
9%%%
Le duc triomphant nous rapporte%%%
Son drapeau dans les camps froissés%%%
Venez tous sous la vieille porte%%%
Voir passer la brillante escorte%%%
Et le Prince est mon fiancé%%%
10%%%
Venez voir pour ce jour de fête%%%
Son cheval carapaçonné%%%
Qui, sous son poids hennit, s'arrête%%%
Et marche en secouant la tête%%%
De plumes rouges couronné%%%
11%%%
Mes soeurs à vous parer si lentes%%%
Venez voir près de mon vainqueur%%%
Ses timbales étincelantes%%%
Qui sous sa main toujours tremblantes%%%
Sonnent et font bondir le coeur%%%
12%%%
Venez surtout le voir lui-même%%%
Sous le manteau que j'ai brodé%%%
Qu'il sera beau celui que j'aime%%%
Il porte comme un diadème%%%
Son casque de crin inondé%%%
13%%%
L'Egyptienne,  sacrilège%%%
M'attirant derrière un pilier%%%
M'a dit hier,"Dieu nous protège"%%%
Qu'à la fanfare du cortège%%%
Il manquerait un timbalier%%%
14%%%
Mais j'ai tant prié que j'espère%%%
Quoique me montrant de la main%%%
Un sépulcre, son noir repaire%%%
La vieille au regard de vipère%%%
M'a dit:"Je t'attends là demain".%%%
15%%%
Volons! plus de noires pensées%%%
Ce sont les tambours que j'entends%%%
Voici les Dames entassées%%%
Les fleurs et les drapeaux flottant%%%
16%%%
Sur deux rangs le cortège ondoie%%%
D'abord les piquiers au pas lourd%%%
Puis sous l'étendard qu'on déploie%%%
Les barons en robe de soie%%%
Avec leurs toques de velours%%%
17%%%
Voici les chasubles des prêtres%%%
Les héraults sur un blanc coursier%%%
Tous en souvenir des ancêtres%%%
Portent l'écusson de leur maître%%%
Peint sur leurs corselets d'acier%%%
18%%%
Admirez l'armure persanne%%%
Des __Templiers__ craints de l'enfer%%%
Puis sous la longue pertuisane%%%
Les archers venus de Lausanne%%%
Vêtus de buffle, armés de fer%%%
19%%%
Le Duc n'est pas loin ses bannières%%%
Flottent parmi les Chevaliers%%%
Quelques enseignes prisonnières%%%
Honteuses passent les dernières%%%
Mes soeurs voici les timbaliers%%%
20%%%
Elle dit, et sa vue errante%%%
Plonge dans les rangs serrés%%%
Puis dans la foule indifférente%%%
Elle tombe froide et mourante%%%
Les timbaliers étaient passés%%%





Fin

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 20:52

Le Couteau




____1- Pardon Monsieur le Métayer, si de nuit je dérange%%%

Mais je voudrais bien sommeiller au fond de votre grange%%%

Mon bon ami la grange est pleine, du blé de la moisson%%%

Donne toi donc plutôt la peine d'entrer dans la maison%%%

2- Mon bon Monsieur je suis trop gueux, quel gâchis vous ferais-je%%%

Je suis pieds nus, sale et boueux et tout couvert de neige%%%

Mon pauvre ami quittes bien vite tes hardes et tes lambeaux%%%

Pouilles moi ce tricot de suite, chausse moi ces sabots%%%

3-De tant marcher à l'abandon, j'ai la gorge bien sèche%%%

Mon bon Monsieur baillez moi donc un grand verre d'eau fraîche%%%

L'eau ne vaut rien lorsque l'on tremble, le cidre guère mieux%%%

Mon bon ami trinquons ensemble, goûte moi ce vin vieux%%%

4-Mon bon Monsieur on ne m'a rien jeté le long des routes%%%

Je voudrais avec votre chien partager 2, 3 croûtes%%%

Si depuis ce matin tu rôdes, tu dois être affamé%%%

Voici du pain, des crêpes chaudes, voilà du lard fumé%%%


5- Chassez du coin du feu ce rodeur qui n'en bouge%%%

Etes-vous blanc , êtes-vous bleu, moi je suis plutôt rouge%%%

Qu'importe ces mots: République, Commune ou Royauté%%%

Ne mêlons pas la politique avec la charité%%%

6-Puis le métayer s'endormit, la minuite étant proche%%%

Alors le vagabond sortit son couteau de sa poche%%%

L'ouvrit, le fit luire à la flamme, puis se dressant soudain%%%

Il planta sa terrible lame, dans la miche de pain%%%

7- Au matin, jour, le gueux s'en fut, sans vouloir rien entendre%%%

Oubliant son couteau pointu, au milieu du pain tendre%%%

Vous dormirez en paix, vous riches et vos capitaux%%%

Tant que les gueux auront des miches, pour planter leur couteau.%%%

 




Fin%%%

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 20:44

 

La complainte douarneniste






%%%
%%%
Un classique des fêtes douarnenistes. Paroles de Georges Le Merdy, créateur et ancien chef de choeur de la chorale "Mor-Gan".%%%

++Refrain++%%%

Je suis été- t'allé%%%

Nager à la grève%%%

je suis été -t'allé%%%

Parti prendre un bain%%%

1- A la première plonjaden%%%

Du haut du maël rocher%%%

Un plonj' boëllou moi j'ai fait%%%

Mon ventre est discrorigné%%%

2- A la deuxième plonjaden%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

Un gros plonj'coff moi j'ai fait%%%

Mon ventre est tout disboëllé%%%

3- A la troisième plonjaden%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

Un bath plonj'pic moi j'ai fait%%%

Mes copains sont scodègués%%%

4- A la quatrième plonjaden%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

C''est un plonj'hir que j'ai fait%%%

Un castrec moi j'ai lonqué%%%

5- A la cinquième plonjaden%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

For pennoz moi j'ai plongé%%%

Je suis à moitié badaoué%%%

6- A la sixième plonjaden%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

Moi j'étais tout à créner%%%

Un plonj' da viski j'ai fait%%%

7- A la septième plonjaden%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

Ma mère est venue crier%%%

"Touchantic venez manger"%%%

8- Pourquoi vous déraisonnez%%%

Du haut du maël rocher (bis)%%%

Moi j'étais tout à nager%%%

Main'tenant suis discouragé%%%

9- Meumeustra venez d'ober%%%

Du haut du maël rocher bis)%%%

Un peu "a Tiz" moi j'ai fait%%%

Mon pied il a dirapé%%%

10- C'est la dernière plonjaden%%%

Du haut du maël rocher%%%

Dans l'eau je suis-t'à pleurer%%%

Méchans je suis pas noyé%%%

__Fin- Dédié à Georges Le Merdy, en souvenir de .....Plijadur__%%%

                                        Propos d'une vieille grand-mère:%%%

 


     __"Ann'tention hein ! Gare à vous si vous revenez noyés"__









             Fin

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 17:20









L'enfant au coeur d'or


couplet 1


C'est la légende de l'enfant%%%

De l'enfant du pays d'Armor%%%

Qui naquit un jour de grand vent%%%

Avec un coeur tout rempli d'or.%%%

Plus il allait en grandissant%%%

Et plus son coeur devenait grand%%%

Plus son trésor devenait lourd%%%

Plus il avait le mal d'amour%%%

                 
Refrain%%%

Mon ange blond, connais-tu cette chanson%%%

Du joli temps passé%%%

Que les mamans chantaient aux petits enfants%%%

Le soir pour les bercer%%%

             
couplet 2%%%


Les parents dont il était né%%%

Etaient de pauvres miséreux%%%

Il résolut de leur donner%%%

tout l'or de son coeur généreux%%%

Avec un grand couteau pointu%%%

ouvrit son coeur tout scintillant%%%

Et chaque jour mit un écu%%%

dans les sabots de ses parents%%%

                   
Couplet 3
%%%


Mais il donna et tant et tant%%%

Qu'un soir la mort ferma ses yeux%%%

Un ange alors au même instant%%%

Emporta son coeur vers les cieux%%%

Et depuis lors la nuit venue%%%

On peut voir au pays d'Armor%%%

briller tout en haut de la nue%%%

Une nouvelle étoile d'or%%%

     
Dernier refrain
%%%


Qu'elle était belle et naïve la chanson%%%

Du joli temps passé%%%

Que les mamans chantaient à leur ange blond%%%

Le soir pour les bercer%%%

                Fin




 

 

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 15:00



Ar Paod yaouank


1- Eur paotr yaouank en doa pell zo ''(un jeune homme , il y a longtemps)''%%%

Envie de se marier%%%

Met eur plac'hig euz ar vro ''(mais une jeune fille du pays'')%%%

Il n'voulait pas épouser%%%


2- Setu ar paotr, eun devez ''(voilà le gars , un jour)''%%%

Prit le train jusqu'à Paris%%%

N'euz lavared : "eur vaouez" ''( en disant : une femme )''%%%

Sûrement j'trouverai par ici%%%

3- E Paris pa voa erruet  (à Paris quand il arriva)%%%

Il alla faire un petit tour%%%

Ken laouen voa e spered (si joyeux était son esprit)%%%

Il chanta "Vive l'Amour"%%%


4- A setu en e guichen (et voilà qu'auprès delui)%%%

Une jeune fille vint à passer%%%

Eus e velet ken laouen (en le voyant si joyeux)%%%

Elle se mit à l'appeler%%%


5- Kleved a m'euz ar zon kaër (j'ai entendu le joli son)%%%

Que vous venez de chanter%%%

Ma karit e ber amzer (j'aime pour le temps)%%%

Je veux bien vous épouser%%%


6- Krog a réaz en e c'hazel ( il attrape son baluchon)%%%

Chez Monsieur le maire, Monsieur le Curé%%%

Ar paôtr hag an dimezel (le gars et la demoiselle )%%%

Et les voilà mariés%%%


7- Pa voa errued an noz (Quand vint la nuit)%%%

Ils allèrent se coucher%%%

Ar paotr hag an hini goz (le gars et la vieille)%%%

Se mirent à se déshabiller%%%

8- Ar plach neez eb n'echi (La nouvelle mariée sans inquiétude)%%%

Enleva ses faux cheveux%%%

Ar paotr nevez disoursi (le nouveau marié étonné)%%%

Dit "ça va de mieux en mieux"%%%

9- Digori ra e guinou (elle ouvre le bec)%%%

Et ôta son ratelier%%%

N'eur lavaret d'e Aotrou (dit alors à son Monsieur)%%%

Va donc me les nettoyer%%%

10- Eul lagad ive dennaz ( un oeil aussi enlevé)%%%

Et le mit dans un verre d'eau %%%

Ar paotr neuze lavaraz ( le gars dit alors)%%%

Je vois bien quêque chose de beau%%%

11- Ten a réas deuz e stomac (elle tire de son "giron")%%%

Une paire de coussins%%%

Red eo beza guinaouec (il resta bouche bée)%%%

pour n'sêtre aperçu de rien%%%

12- Dindan e dilhad  dennas (sous ses vêtements)%%%

Une jambe en caoutchouc%%%

Ar paotr kez neuze sonjas (alors le pauvre gars pensa)%%%

Il n'restera plus rien du tout%%%

13- Hag an den paour ken soëzet (et le pauvre homme si étonné)%%%

Qu'il n'en croyait pas ses yeux%%%

Vit d'è beza dimezet (qu'il était marié)%%%

S'en alla sans dire adieu%%%

14- S'elaouit va mignoned (écoutez les amis)%%%

Avant de vous marier%%%

Selled mad euz ar merc'hed (regardez bien les filles)%%%

Et vous ne serez pas trompés%%%

15- Ma peuz c'hoant kaout merc'hed fur (si vous avez envie de trouver des filles sages)%%%

N'allez donc pas à Paris%%%

Merc'hed koant me a zo sûr (des filles contentes, je suis sûr%%%

Vous trouverez dans le pays.%%%


                 Fin

Repost 0
Published by spartacus
commenter cet article

Présentation

Recherche